L’histoire d’Halloween

31 October 2019

L'actu Gourmande

Pendant que vous lisez cet article, les esprits se réveillent autour de vous au fur et à mesure que le ciel s’assombrit. Pleins de petits monstres sont actuellement en train de sillonner le quartier en frappant à chaque porte pour récolter des friandises… cela vous dit quelque chose ? Bien évidemment, aujourd’hui c’est Halloween ! Nous connaissons tous cette tradition mais vous vous demandez surement pourquoi citrouilles, déguisements terrifiants et gourmandises sucrées sont à l’honneur tous les 31 octobre ? Et bien vous avez cliqué à la bonne porte mais attention, restez bien jusqu’à la fin, les esprits d’un concours hantent peut-être cet article…

À qui doit-on Halloween ?

Les origines d’Halloween remontent il y a plus de 2500 ans, une lointaine époque où les populations croyaient à de nombreux mythes. Cette fête, nommée à l’époque fête de Samain, Dieu de la mort, nous vient tout droit de nos ancêtres les Celtes, qui célébraient la nouvelle année à la fin du mois d’octobre. La date n’était jamais identique d’une année à l’autre car ils attendaient le jour de pleine lune, signe de l’arrivée de l’hiver et d’une longue période de 6 mois où le climat était peu propice aux récoltes.

Selon les croyances Celtes, les esprits et les morts venaient durant cette période visiter le monde des vivants et étaient visibles par l’ensemble de la population. Effrayés par ces entités parfois dangereuses, les Celtes se déguisaient pour se confondre avec les esprits et les chasser afin d’empêcher que leur domicile soit hanté durant ces longues nuits d’hiver… Mais ça ne s’arrête pas là, pour être sur d’éviter toute malédiction, ils déposaient également de grands festins à l’entrée des villes et des habitations pour calmer la colère des esprits, affamés après une longue année dans l’au-delà. Et oui, même l’univers paranormal aime la gourmandise !

À cette époque, la fête de Samain n’avait pas une signification directement religieuse, il s’agissait en vérité plus de croyances et de spiritualité mais au fil des époques, la fête a pris une nouvelle dimension. Et cela passe notamment par le changement de nom de cette fête. Halloween nous vient de l’anglais « All Hallows Eve » signifiant « La veille de la nuit de tous les saints » et est apparu quand les catholiques ont créé la Toussaint le 1er novembre au IXème siècle. C’est depuis cette époque que Halloween est célébré à une date fixe, tous les 31 octobre !

C’est donc au fil de tous ces siècles et de toutes ces époques que le Halloween que nous connaissons maintenant s’est construit. Aujourd’hui les enfants se déguisent et réclament des sucreries contre des sorts aux portes des habitations comme il se faisait chez les Celtes il y a des milliers d’années.

La citrouille légendaire

Mais d’autres traditions se sont greffées, notamment celle de la citrouille qui est devenue le symbole d’Halloween. Il y a de nombreuses années, en Irlande, un homme nommé Jack’O’Lantern, reconnu comme ivrogne et malhonnête, rencontrât le diable en personne dans une taverne. Prêt à tout, il décida de vendre son âme au diable en échange d’un dernier verre. Le diable se transforma donc en pièce pour payer l’addition mais Jack eut le temps d’y réaliser une croix, bloquant le diable à jamais dans la pièce. En échange de la liberté, Jack négocia de vivre 10 ans de plus avant que son âme aille en enfer.

Le rendez-vous était pris, 10 ans plus tard, au détour d’un sombre chemin, Jack se retrouva nez à nez avec le diable. En tant que dernière faveur, il demanda au diable de lui décrocher une pomme dans un arbre. Deuxième rencontre et deuxième déconvenue, le diable étant sur les épaules de Jack pour attraper une pomme, se retrouva une nouvelle fois bloqué, mais cette fois-ci dans un arbre. Durant l’escalade du diable, Jack eut le temps de dessiner une croix sur l’écorce. Fort de ses talents de négociateur, Jack demanda au diable de ne jamais prendre son âme en enfer, toujours en échange de sa liberté. Un marché que ce dernier accepta !

Quelques années plus tard, lors de sa mort, Jack ayant été trop mauvais dans sa vie pour aller au paradis et son entrée en enfer étant désormais impossible, il fut condamné à errer seul et sans but. Jack eut tout de même un dernier cadeau du diable qui lui offrit une braise pour s’éclairer et se réchauffer. Afin de la protéger du vent et de la pluie, Jack eut l’idée de creuser dans un navet et d’y placer la braise. Le navet a été pendant longtemps le symbole d’Halloween mais depuis la fin du 19ème siècle, l’exode des Irlandais vers les États-Unis a changé cette tradition au profit de la citrouille, plus courant outre-Atlantique et plus facile à creuser pour y faire une décoration… Le symbole a peut-être changé, mais nous savons qu’il est toujours possible d’apercevoir la lueur de la lanterne du fantôme de Jack’O’Lantern tous les soirs d’Halloween dans la campagne Irlandaise…

L’histoire de cette fête est donc un mélange de mythes, de légendes et de croyances qui donne à Halloween toute cette atmosphère obscure et inquiétante. Il est maintenant temps d’enfiler son costume, d’allumer sa lanterne en citrouille et de prier pour que les esprits et les fantômes soient cléments avec vous ce soir… Joyeux Halloween les gourmands !